Améliorer la société à l’échelle mondiale…

La Fondation R. Howard Webster appuie les organismes de bienfaisance canadiens qui offrent des programmes ou des projets uniques et inspirants qui améliorent la société à l’échelle mondiale en collaborant avec des pays moins développés pour assurer la sécurité alimentaire, la justice sociale et économique, le respect des droits de la personne et l’accès à des soins de santé et à une éducation appropriés, entre autres.  Qu’il s’agisse de construire des bibliothèques au Ghana, de promouvoir des communautés rurales fortes et des écosystèmes sains dans le monde entier, d’améliorer la qualité de l’éducation en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est ou de mettre fin à la violence faite aux femmes, ces collaborations sont bénéfiques non seulement pour les pays moins développés, mais aussi pour les organisations canadiennes qui participent à ces projets, car elles deviennent plus conscientes et plus sensibles aux enjeux mondiaux.

UNIVERSITAIRES SANS FRONTIÈRES

Renforcer les capacités dans les universités du monde en développement

Au cours des prochains mois, l’appui de la Fondation R. Howard Webster permettra une nouvelle série de projets issus du Réseau universitaire sans frontières (https://www.awb-usf.org/?lang=fr) et en partenariat avec des universités du monde en développement.

Parmi les projets récents du réseau Universitaires sans frontières, on peut citer l’aide au développement : un programme de doctorat en droit à Bahir Dar, en Éthiopie ; un programme pour les infirmières sur la recherche et des bourses d’études au Malawi; des ateliers de sciences et de mathématiques pour la formation des enseignants à Cebu, aux Philippines; un centre pour les étudiants handicapés à Yogyakarta, en Indonésie; un projet de formation de formateurs en médecine rurale à Patan, au Népal; un projet visant à renforcer les capacités de recherche à Nairobi, au Kenya; un institut régional de recherche sur la faune sauvage et le bien-être tribal au Kerala, en Inde; une formation au travail social à Hanoi, au Vietnam; et un projet visant à améliorer la santé maternelle à Aceh, en Indonésie.

Universitaires sans frontières : sa mission

Universitaires sans frontières travaille avec les universités des pays les plus défavorisés du monde pour renforcer leur capacité à former les professionnels et les chefs de file essentiels à des sociétés prospères, pacifiques et justes. Nous remplissons cette mission en envoyant des professionnels et des universitaires qui donnent de leur temps pour travailler sur des projets dans les pays en voie de développement. Ces projets proviennent de nos universités partenaires des pays en développement et reflètent leurs besoins les plus pressants et ceux de leurs communautés. Une facette plus récente de l’organisation est notre réseau universitaire par lequel les universités canadiennes soutiennent notre travail, suggèrent des projets et fournissent des bénévoles qui y travailleront.

La bénévole, dre Keyna Bracken avec la faculté de médecine de l’université Syiah Kuala, en Indonésie

La bénévole, dre Keyna Bracken avec la faculté de médecine de l’université Syiah Kuala, en Indonésie