ÉCOLE ORALE DE MONTRÉAL POUR LES SOURDS

L’École orale de Montréal pour les sourds (EOMS) a été fondée par des parents soucieux de l’éducation de leurs enfants malentendants en 1950. Au fil des ans, la mission est demeurée inchangée – enseigner aux enfants sourds à écouter et à parler. La mission est demeurée inchangée jusqu’à aujourd’hui, mais les services ont pris de l’expansion au fil des ans pour répondre aux besoins non seulement des enfants malentendants, mais aussi de leurs familles qui sont également touchées par cette incapacité.

Depuis 2002, la Fondation R. Howard Webster appuie des programmes essentiels offerts dans le cadre de la  » trousse  » que reçoivent les enfants atteints de l’EOMS. Le Programme Parents-enfants et le Programme d’audiologie sont les deux premiers programmes avec lesquels les bébés et leurs familles entrent en contact. Une fois le diagnostic initial établi, les enfants se présentent à d’autres services d’audiologie et leurs parents se joignent au Programme parents-enfants qui agit comme un groupe de soutien pour les familles. Celles-ci sont encouragées à utiliser les services de l’équipe psychosociale de l’école et des orthophonistes qui visitent les maisons des bébés au moins une fois par semaine pour aider les familles à déterminer comment elles peuvent aider leurs enfants à s’adapter à leur façon d’apprendre. Parents, frères et sœurs, grands-parents et autres membres de la famille élargie et amis qui espèrent aider les parents et l’enfant tout au long de leur vie sont invités à assister à ces séances d’information et de mentorat. Souvent, les membres de la famille élargie amènent les enfants à leurs rendez-vous d’audiologie pour les aider à comprendre les besoins de l’enfant et pour donner aux parents un repos après tous les rendez-vous. Une fois par semaine, les enfants viennent à l’école pour leurs visites audiologiques et pour participer à un groupe de jeu où les familles comparent leurs expériences et les difficultés qu’elles peuvent éprouver.

La Fondation R. Howard Webster a été un fervent partisan de tous ces programmes et, sans ce financement, l’EOMS ne serait pas en mesure d’offrir le calibre de services qu’elle offre. Aucun de ces programmes ne reçoit de financement gouvernemental et l’EOMS dépend de généreux donateurs de l’extérieur qui les aident si volontiers à offrir les meilleurs soins possible. Le personnel de l’EOMS est reconnaissant non seulement pour le soutien financier, mais aussi pour l’intérêt sincère que le personnel et les administrateurs de la fondation manifestent pour aider l’école à remplir sa mission.